personne remettant des clés à un homme et une femme

Quelles étapes pour mettre un bien en location ?

Pour mettre en location un bien immobilier pour la première fois, il est nécessaire de bien se renseigner. Il faut prendre les bonnes décisions et être en règle par rapport aux lois sur le sujet. Respecter chaque étape de la mise en location d’un bien permet alors une location sereine. Suivez le guide pour mettre en location votre premier bien !

1 – Choisir le type de location

Il convient tout d’abord de définir les objectifs de votre location en termes de rentabilité. Pour remplir les objectifs fixés, vous choisirez donc le mode de location le plus approprié. Vous pouvez opter pour la location vide ou meublée, ou bien la location saisonnière. Si votre logement se trouve dans une ville étudiante, vous pouvez aussi choisir le meublé étudiant. Ces différents contrats de location ont chacun leurs particularités. Pour y voir plus clair, vous pouvez faire appel à un comptable lmnp.

2 – Faire réaliser les diagnostics obligatoires

Pour être en règle, il est obligatoire de présenter certains diagnostics aux locataires. Il y a 4 diagnostics obligatoires (en fonction des caractéristiques du logement) :

  • L’ERNMT : L’Etat des Risques Naturels, Miniers et Technologiques. Ce diagnostic indique si le logement se situe ou non dans un périmètre à risque.
  • Le DPE : le Diagnostic de Performance Énergétique. Celui-ci informe le locataire sur la consommation énergétique du logement.
  • Le CREP : le Constat des Risques d’Exposition au Plomb. Obligatoire seulement si le bien a été construit avant 1949. En fonction du résultat, des travaux peuvent être à prévoir.
  • L’évaluation de l’état des installations gaz. Obligatoire si le logement a plus de 15 ans.

3 – Fixer le prix du loyer

Vous devez également fixer le montant du loyer de votre location. Pour cela, vérifiez d’abord si votre logement se trouve dans une zone où les loyers sont encadrés. C’est par exemple le cas des zones tendues.

Si votre loyer est libre, il faudra sonder le marché local pour fixer un loyer juste. Analysez les loyers de logements similaires, prenez en compte la situation du logement, sa proximité des transports, des commerces…, son état général, ses caractéristiques (garage, balcon…). Le loyer doit être raisonnable pour ne pas repousser les locataires mais suffisant pour remplir vos objectifs de rentabilité.

4 – Choisir un locataire

Pour choisir un bon locataire, il convient d’étudier son dossier. La première qualité d’un bon locataire est de payer son loyer à temps. Pour cela, vous pouvez exiger certaines garanties :

  • Demandez le contrat de travail, les 3 derniers avis d’imposition et les 3 derniers bulletins de salaire.
  • Vous pouvez demander à ce que le locataire présente des garants.
  • Il est aussi possible de demander les 3 dernières quittances de loyer et si besoin contacter l’ancien propriétaire pour vous assurer du sérieux de votre futur locataire.
homme portant un costume bleu remettant des clés à une autre personne

5 – Faire le bail et l’état des lieux

Lorsque vous avez choisi votre futur locataire, il faut préparer le contrat de location. Il existe des modèles en ligne. Il faut simplement veiller à prendre le modèle qui correspond à votre type de location.

A l’entrée dans les lieux du locataire, il faudra faire l’état des lieux d’entrée. C’est obligatoire et cela vous permettra d’évaluer l’état du logement entre l’entrée et la sortie du locataire. C’est ce document qui prouvera si des dégradations ont eu lieu pendant la période d’occupation du locataire et à qui incombent les réparations.

6 – Souscrire aux contrats d’assurances

Il est bien sûr obligatoire d’assurer votre bien en location. Vous devez être assuré au titre de la responsabilité civile. Une assurance spéciale pour la location est recommandée, comme par exemple l’assurance propriétaire non occupant. Vous pouvez aussi choisir de souscrire à une assurance loyers impayés. Cela vous permettra d’être remboursé des loyers en cas de non paiement.

7 – Déclarer les revenus

Enfin, il faudra bien sûr déclarer les revenus liés à cette location. N’hésitez pas à consulter les réglementations concernant les impôts sur la location meublée, vide ou tout autre type de location. Le type de contrat déterminera en effet le mode d’imposition.