Comment réussir ma démarche BIMBY ?

La démarche BIMBY est positive à la fois pour le propriétaire de la parcelle, pour l’acheteur de la maison construite sur la parcelle, et pour les villes qui veulent limiter l’étalement urbain. Pour réussir votre démarche BIMBY, découvrez les moyens à mettre en œuvre.

Démarche BIMBY : en quoi consiste-t-elle ?

BIMBY est l’acronyme anglais de « Build In My BackYard », ce qui signifie littéralement « construire au fond de mon jardin ». Il s’agit de faire construire une maison sur une parcelle déjà construite. De nombreuses communes françaises ont décidé, à l’occasion de la refonte de leur PLU (plan local d’urbanisme), d’abaisser la surface minimale des zones constructibles. Cette décision des élus locaux a plusieurs effets bénéfiques :

  • un intérêt environnemental : limiter l’étalement urbain et la bétonisation des surfaces agricoles en périphérie des villes ;
  • un intérêt social : permettre à des foyers modestes de pouvoir faire construire et devenir propriétaires dans des zones urbaines tendues ;
  • un intérêt économique : faire des économies d’échelle, car les communes n’ont pas besoin d’investir dans des VRD (voirie et réseaux divers) puisqu’ils existent déjà dans les quartiers concernés.

Réussir votre démarche BIMBY

Il y a plusieurs manières de mettre en œuvre une démarche BIMBY :

  • vendre une partie de son terrain pour permettre à un tiers de faire construire sa maison : cela assure une rentrée d’argent en capital, qui peut être nécessaire pour mettre en œuvre un autre projet ;
  • faire construire une maison neuve sur sa parcelle afin de la mettre en location, d’y héberger un membre de sa famille, d’y vivre durant ses vieux jours si elle a été conçue pour le maintien à domicile, etc. ;
  • acheter un bien immobilier ancien situé sur une grande parcelle, dont vous vendez une partie pour financer la rénovation de votre maison.

Il faut bien entendu s’assurer au préalable que la surface sur laquelle vous allez faire construire ou que vous vendez est effectivement constructible. Pour cela, en premier lieu, demandez un certificat d’urbanisme auprès du service de l’urbanisme de votre commune de résidence. Ensuite, faites appel à un géomètre pour délimiter la nouvelle parcelle et l’inscrire au cadastre. Puis vous devrez procéder à la viabilisation du terrain à vendre, et enfin à sa mise en vente ou à la construction de la nouvelle maison.

Démarche BIMBY : et si vous optiez pour l’auto-construction ?

Si vous voulez maîtriser jusqu’au bout votre démarche BIMBY, vous pouvez opter pour l’auto-construction. Pour cela, il faut être un brin connaisseur dans les métiers du bâtiment pour discuter d’égal à égal avec les différents artisans qui interviendront sur votre chantier, histoire de savoir de quoi ils parlent lorsqu’ils vous disent qu’ils doivent utiliser un cloueur Spit pour installer les panneaux de bois !

Il vous est également possible de réaliser vous-même une partie des travaux, si vous êtes déjà équipé pour la construction, par exemple d’une défonceuse Festool pour le travail du bois, d’un outil oscillant multifonction, d’une visseuse-dévisseuse, d’une ponceuse, d’une meuleuse, etc.

La démarche BIMBY a plusieurs avantages et de plus en plus de ménages l’adoptent, encouragés par les collectivités. Si certains ajoutent ainsi quelques m² habitables à leur logement, d’autres préfèrent louer l’extension à un étudiant, pour arrondir leur fin de mois. Dans tous les cas, il n’y a que des bonnes raisons d’avoir recours à la démarche BIMBY !