Maison en chantier

Comment se débarrasser de ses déchets après des travaux ?

Si vous décidez de faire des travaux vous-même ou si vous avez besoin d’évacuer des déchets entreposés sur un terrain, il y a des règles à respecter. Tout comme le recyclage ménager, les déchets de chantier sont voués à avoir une seconde vie, à condition de bien les trier. On fait le point sur les différentes solutions accessibles aux particuliers.

Quel type de déchet devez-vous éliminer ?

En fonction de la nature de vos travaux, ce ne sera pas les mêmes déchets que vous devrez débarrasser de votre terrain ou maison. Pour faciliter la gestion des déchets de chantier, on les distingue en trois grandes familles :

  • les déchets inertes : ils regroupent tout ce qui est gravat, parpaing, verre, brique, etc. Ils ne représentent pas de risque et leur nature n’évolue pas avec le temps ;
  • les déchets non dangereux, comme le bois ou le métal ;
  • les déchets dangereux, à savoir les matériaux traités ou la peinture par exemple.

Comment transporter ses déchets ?

Selon votre budget, vos compétences, vos ressources et vos contacts, plusieurs solutions de transport s’offrent à vous :

  • les sacs à gravats : économiques, ils permettent de déplacer facilement vos déchets et de les entreposer dans votre véhicule le temps du trajet. Chez les grandes enseignes de bricolage, vous pouvez en trouver à moins d’1 euro, surtout si vous n’avez besoin que d’une petite contenance. Autrement, le prix pour un usage particulier excède rarement 80 euros.
  • la location d’un aspirateur à gravats, plus rentable que l’achat si vos travaux ne sont qu’occasionnels. En revanche, si c’est plutôt régulier, vous pouvez trouver ce type d’aspirateurs à partir de 60 euros jusqu’à plusieurs centaines d’euros pour les plus sophistiqués.
  • la location d’une benne de chantier, qui revient à plusieurs centaines d’euros selon la durée d’utilisation et le loueur.

Si le volume des déchets est important et/ou qu’il s’agit de déchets trop encombrants ou dangereux, vous pouvez aussi demander l’intervention de professionnels. En cas de travaux effectués par une société tierce (si vous avez demandé un agrandissement ou un terrassement par exemple), elle est dans l’obligation d’évacuer ses déchets ; cette prestation peut être facturée en plus ou comprise dans le devis global.

Valorisation ou 0 déchet ?

Le plus pratique pour se débarrasser de déchets, est de ne pas en produire ! C’est ce que l’on appelle les « chantiers 0 déchet ». Mais comme c’est rarement le cas, il faut plutôt optimiser au mieux leur recyclage, à commencer par leur tri. Car même si l’on apporte ses déchets dans des structures conçues pour les valoriser (comme les déchèteries), il est nécessaire qu’ils soient bien triés au préalable.

Afin de tendre vers du 0 déchet, vous pouvez déjà vous-même faire un travail de revalorisation en mettant de côté des objets ou matériaux encore en état d’être réutilisés : meubles de cuisine, excès de peinture, cartons, etc. Ces restes de chantier peuvent ensuite être déposés dans des structures comme Emmaüs.